LE CONCEPT SAVOIR-FAIRE EKANG

Nous sommes un groupe de jeunes ayant constatés un manque de référencement des compétences et des services en Afrique Centrale et sa diaspora pouvant mettre en relation des demandeurs de services et des prestataires.

Suite à ce constat, nous avons mis en place cette plateforme visant à référencer les compétences et les services et ayant pour vocation d’être dans le futur la grande plateforme de regroupement des services en Afrique Centrale et sa diaspora.

Ce regroupement permettra aussi aux entrepreneurs et auto-entrepreneurs dans le monde entier de faire du business en Afrique Centrale ou alors de faciliter leur intégration au sein de ces pays.

Par ailleurs, la plateforme SAVOIR-FAIRE EKANG a une association, l’association SAVOIR-FAIRE EKANG qui a pour mission la préservation des savoir-faire des peuples EKANG. Ces savoir-faire sont en voie de disparition car complètement écrasés par « le modernisme ». Ainsi l’association lutte pour la préservation du patrimoine culturel dont la confection des instruments à peau et à vent de la forêt équatoriale, défend et encadre les intérêts des musiciens faisant dans la musique traditionnelle et n’ayant plus de moyen d’expression, favorise la transmission de la musique et de la danse qui sont des héritages culturels, met en place des outils de sensibilisation de la jeune fille sur ses droits, lutte contre les abus sur les jeunes filles, organise des formations professionnelles,  mets en place des mécanismes d’entraide, répertorie les œuvres littéraires, met en scène des documentaires sur le peuple Ekang et sur ses fils et filles ayant influencés leur époque et enfin, développe les destinations touristiques EKANG.

SAVOIR-FAIRE EKANG est un gage de Qualité et a pour devise : l’Union, le Dynamisme, la Compétitivité, l’Excellence et l’Innovation.

Nous sommes un groupe de jeunes ayant constatés un manque de référencement des compétences et des services en Afrique Centrale et sa diaspora pouvant mettre en relation des demandeurs de services et des prestataires.

Tourisme, Consultation juridique,Annuaire des professionnels,Espace publicitaire, Newsletter,eCommerce

 

 

La qualité, l’authenticité et la préservation des rythmes musicaux ancestraux du peuple Ekang

 

 

 

Production des films et documentaires visant à mettre en scène l’historiographie du peuple Ekang, les figures historiques et les icones des différentes sociétés Ekang

 

 

LE PEUPLE FANG BETI

D’aucuns disent que le peuple Ekang est en réalité le peuple FANG BETI qui est un groupe ethnique Bantou localisé en Afrique centrale dans les pays Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe. Il s’agit d’une population estimée à 4 millions d’habitants avec une forte proportion au Cameroun (environ 3 millions d’habitants) mais également au Gabon (environ 500.000 habitants) et enfin en Guinée Equatoriale (environ 400.000 habitants). Nous ne possédons pas à ce jour de statistique réelle sur la proportion au Congo Brazzaville et au Sao Tomé.

Le peuple Ekang parle une langue qui change d’intonation et peut varier selon la zone géographique ou même la région dans le même pays hormis ces variations tous se comprennent.

L’appellation « Fang » qu’on retrouve dans « fang Mod » veut dire « Homme vrai », l’appellation Beti découle de « Bë Nti » qui veut dire « les Seigneurs ». Le mot Ekang est un mot plus tôt mystique dont la signification profonde n’est pas révélée, certains disent qu’en réalité « Ekang » traduirait tout simplement un Homme vrai qui incarne les valeurs : courage, bravoure, honnêteté, rigueur, travail, esprit rassembleur, spirituel, sens de la justice, leader, protecteur, divin. Ainsi, il est rapporté que EKANG est un mérite (ou un titre) et que tous les Fang Beti ne seraient pas tous des Ekang car n’auraient pas été initiés et n’incarneraient pas toutes les valeurs requises pour devenir un « Ekang ».

L’une des missions de SAVOIR-FAIRE EKANG est de reconstituer la vraie histoire des Ekang depuis leur migration jusqu’aux territoires qu’ils occupent aujourd’hui et comprendre les 2 épopées « NGAN MEDZA » (NGAN MEDJA, NGAN MEDA) et « AFIRI KARA ». Ainsi les recherches de type historiographique et dans les confréries traditionnelles sont menées et seront portées à l’écran via une série de films-documentaires produits par SAVOIR-FAIRE EKANG dont les équipes ont parcouru le fleuve Sanaga long de 918 kilomètres qui couvre plus du quart du Cameroun jusqu’à Campo (frontière Guinée Equatoriale) et seront bientôt à Bitam et Oyem au Gabon.