Logo Savoir Faire Ekang

ENCYCLOPEDIE DES SAVOIR-FAIRE EKANG - ENSAFE

Cosmogonie de la création du monde selon les Ekang

Cosmogonie Mvett de la création du monde chez les Ekang

Généalogie des origines

Sources de la cosmogonie Mvett : « Le Mvett, épopée Fang » de Tsira Ndong Ndoutoume, publié chez Présence Africaine, p. 21, et « Le Mvett, l’Homme, la mort et l’immortalité » publié chez l’Harmattan, pp. 17-19, 28.

ATAREGA : Le Commencement

Eyô déclara : « Voici le commencement tel qu’il se fit : »

Dans son coma, Oyono Ada Ngono pénétra le néant. Il ne voyait rien, il n’y avait rien. Soudain, Aki-Ngoss, l’œuf de cuivre à quatre faces, se forma. Aki Ngoss, mère de toute chose, grossit démesurément devant l’œil ébahi d’Oyono Ada, explosa et donna naissance à Mikour-Mi-Aki (ou Mikour Negnoung), les brouillards issus d’Aki Ngoss, les galaxies.

  • Mikour-Mi-Aki engendra Biyem-Yema-Mikour (les vides intergalactiques)
  • Biyem-Yema engendra Dzop-Biyem-Yema (le ciel)
  • Dzop engendra Bikoko-Bi-Dzop (les nébuleuses, constellations)
  • Bikoko engendra Ngwa-Bikoko (1er esprit)
  • Ngwa engendra Mba Ngwa (2ème esprit)
  • Mba Ngwa engendra Zokomo Mba, le grand initiateur (3ème esprit)
  • Zokomo engendra Mkwa Zokomo (4ème esprit)
  • Mkwa engendra Mebeghe-Me-Nkwa (5ème esprit)

Mebeghe-Me-Nkwa engendra quatre esprits :

  • Zame-Yo-Mebeghe : Dieu d’en haut, de la terre, créateur des Hommes et du souffle (6ème esprit)
  • Kare-Mebeghe : Dieu ascendant des Immortels ou peuple d’Engong (7ème esprit)
  • Zong-Mebeghe : Dieu de la répression contre les mauvais esprits (8ème esprit)
  • Ndong-Mebeghe, quatrième fils engendré par Mebeghe-Me-Nkwa, c’est à lui que l’on attribue la procréation des hommes d’Okü ou les Mortels.

AKI GOSS (Oeuf de cuivre)

Etape 1 : Aki-Ngoss ou l’œuf de cuivre à quatre faces.

Mikour-Mi-Aki

Etape 2 : Mikour Mi Aki ou les brouillards issus d’Aki Ngoss, les galaxies.

Biyem-Yema-Mikour

Etape 3 : Biyem-Yema-Mikour ou les vides intergalactiques.

Dzop-Biyem-Yema

Etape 4 : le ciel.

Bikoko-Bi-Dzop

Etape 5 : Bikoko-Bi-Dzop (les nébuleuses, constellations).

Ngwa-Bikoko

Etape 6 : Ngwa-Bikoko (1er esprit).

Mba Ngwa

Etape 7 : Mba Ngwa (2ème esprit).

Zokomo Mba

Etape 8 : Zokomo Mba, le grand initiateur (3ème esprit).

Mkwa Zokomo

Etape 9 : Zokomo engendra Mkwa Zokomo (4ème esprit).

Mebeghe-Me-Nkwa

Etape 10 : Mebeghe-Me-Nkwa (5ème esprit).

Zame-Yo-Mebeghe

Etape 11-1 : Mebeghe-Me-Nkwa engendra trois esprits dont Zame-Yo-Mebeghe : Dieu d’en haut, de la terre, créateur des Hommes et du souffle (6ème esprit).

Kare-Mebeghe

Etape 11-2 : Mebeghe-Me-Nkwa engendra trois esprits dont Kare-Mebeghe : Dieu ascendant des Immortels ou peuple d’Engong (7ème esprit).

Zong-Mebeghe

Etape 11-3 : Mebeghe-Me-Nkwa engendra trois esprits dont Dieu de la répression contre les mauvais esprits (8ème esprit).

Ndong Mebeghe

Etape 12 : quatrième fils engendré par Mebeghe-Me-Nkwa, c’est à lui que l’on attribue la procréation des hommes d’Okü ou les Mortels.

Cette connaissance (cosmogonie Mvett) de l’Univers a été transmise à Tsira Ndong Ndoutoume par son maître, le grand-maître Mvett Nzue Nguema Ndong, qui la tenait de ses prédécesseurs. Selon Tsira Ndong Ndoutoume, le peuple Fang préserve cette science depuis des millénaires, transmise de génération en génération.

Les Échos de la Science Moderne vs cosmogonie Mvett

Selon Tsira Ndong, le peuple Fang est dépositaire de cette science depuis des millénaires transmise de génération en génération par la tradition.

Dans « Le Mvett, L’Homme, la mort et l’immortalité », Tsira Ndong Ndoutoume écrit à la page 28 :

Que dire de la Science Moderne ? Longtemps considérée comme étant l’apanage du monde occidental, elle a été souvent identifiée comme critère et mesure de l’Erudition et partant de la civilisation. Il y a à peine quelques siècles, elle vient de permettre aux peuples concernés de s’affranchir de la conception géocentrique de l’Univers. Grâce aux progrès de l’Astronomie, le monde occidental accède à la perception d’un Univers comprenant plusieurs systèmes solaires et galaxies.

Ce n’est qu’en 1929 que l’astronome américain Edwin Hubble donne une vision plus conforme du Cosmos et découvre l’expansion de l’Univers.

Deux années plus tard, en 1931, l’Abbé Georges Le Maitre exploite la même découverte, cette fois à rebours du temps, et postule qu’il a pu exister un instant originel où tout l’Univers était concentré en une même entité, un « Œuf cosmique ».

Fortuitement Arno Penzias et Robert Wilson découvrent que cet œuf a pu éclater il y a 15 milliards d’années. C’était en 1965.

Ainsi donc, voilà seulement deux décennies que la Science Moderne rejoint enfin la connaissance Fang qui sait depuis toujours, que, Aki Ngoss a explosé et est en phase d’expansion.

Cette connaissance de la tradition Fang intègre parfaitement les idées qui agitent fébrilement aujourd’hui les milieux scientifiques s’agissant notamment de la cosmologie en devenir, au risque de remettre en cause et en profondeur les fondements de la Science Moderne.

L’Univers pluricosmique, l’existence des civilisations extraterrestres technologiquement plus avancées ne constituent aucune surprise pour l’Initié du Mvett.

Du reste, le peuple d’Engong, loin d’être un mythe, est une réalité, une référence. Il a su conquérir les grandeurs essentielles d’Univers (Espace, Temps, Energie…).

Conclusion

Pour conclure, citons « Le Mvet, L’Homme, la mort et l’immortalité » à la page 29 :

A l’heure où triomphent sans partage dans la civilisation occidentale la primauté de la matière sur l’Esprit et le règne absolu de l’argent sur toute chose, le Mvett, dans son enseignement, privilégie les valeurs morales et les vertus spirituelles dans l’accomplissement de l’homme et comme praxis des relations entres les Peuples et les Nations. C’est également dans cet ordre de conviction que le Mvett sait qu’après la mort de Aki Ngoss, ce dernier ressuscitera. Ainsi l’expansion de l’Univers sera suivie par un phénomène d’implosion quand Eyô (le nom que l’on ne prononce pas, l’incréé, le créateur, ndlr), opèrera la grande Fusion.

 

Lire aussi l’article de Génération Ekang : Le Mvett est chez le peuple Ekang Nna, ce que la Bible est chez les Hébreux ce que le Coran est chez les Arabes, en termes de foi

Prochains Articles (dans le même ordre d’idées que la cosmogonie Mvett) :

  • Qui est Oyono Ada Ngono, son école Mvett comme héritage.
  • La dynastie d’Ekang Nna.
  • La naissance d’Engong chez Mba Evini Ekang.
  • Akoma Mba, le Chef suprême des Immortels d’Engong.
  • Assomo Ngono Ella, la Grande Maîtresse du Mvett originaire du pays Bulu au Cameroun, une femme mystique et mystérieuse.
  • Le très mystérieux Grand Maitre Mvett Essone Obiang Engone de la Guinée Equatoriale.

Notes de référence :

  • « Le Mvett, L’Homme, la mort et l’immortalité » de Tsira Ndong Ndoutoume publié chez l’Harmattan. 
  • « Le Mvett, épopée Fang » de Tsira Ndong Ndoutoume, publié chez Présence Africaine. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles de la même catégorie

Publicité

Articles les plus lus